Le massif de l’Atlas

Il est constitué du Haut Atlas, du Moyen Atlas et de l’Anti-Atlas.

Le Haut Atlas

Le Haut Atlas est une chaine montagneuse orientée sud-ouest/nord-est qui se compose du Haut Atlas Occidental, Central et Oriental.

C’est le massif le plus élevé d’Afrique du Nord, parfois surnommé le « toit du Maroc », ou encore, le « toit de l’Afrique du Nord ». Il forme une immense barrière d’environ 750 km qui délimite le Maroc Saharien du Maroc Atlantique et Méditerranéen. Il couvre 100 200 km².

La population, principalement berbère (amazigh), vit du pastoralisme et de l’agriculture.

Le Haut Atlas occidental est le massif le plus ancien, entaillé de vallées profondes. Son point culminant est le Jbel Toubkal à 4 167 mètres.

Le Haut Atlas central est un massif essentiellement calcaire culminant à 2 500 mètres d’altitude, qui s’étend d’Azilal à Ouarzazate. Les paysages sont contrastés avec des plateaux d’altitude, gorges, canyons encaissés, cimes déchiquetées par l’érosion… Le sommet le plus haut est le Jbel M’Goun à 4 068 mètres. On y rencontre une population berbère réputée pour son hospitalité.

Le Haut Atlas oriental est formé des vastes plateaux d’altitude qui s’étendent de Midelt à Imilchil mais s’affaiblissent vers l’est, où débute le domaine des hamadas (zone présaharienne).

Le Moyen-Atlas

Le Moyen-Atlas s’étend sur 350 km et couvre les provinces de Khénifra, Ifrane, Boulemane, Sefrou, El Hajeb, ainsi qu’une partie des provinces de Taza et de Beni Mellal. Il est situé entre le Rif et le Haut Atlas, et couvre une superficie totale de 2,3 millions d’hectares.

L’Anti-Atlas

L’Anti-Atlas est une vieille chaîne de montagnes datant d’environ 300 millions d’années, formé de gorges imposantes et séparé en deux par l’oued Draâ. Région peu connue, qui domine les riches oasis des vallées du Draâ et du Dadès. Les sommets y culminent entre 2 000 et 3 300 mètres dont les paysages annoncent le Sahara. Contraste de roches d’une grande variété (basaltes, granit, granit rose, quartz, trachyte). C’est la montagne la plus aride du Maroc.

La chaine du Rif

Rif veut dire « rivage, bord ». Cette chaine est située dans la région montagneuse du nord du Maroc, au nord du Moyen Atlas et s’étend de la péninsule Tingitane à la Moulouya.

Le Rif occidental au nord ouest du pays (Tétouan, Targuist, Issaguen, Chefchaouen) est composé de montagnes imposantes alors que le Rif oriental au nord est (Nador, Alhoceima, Kebdana, Melilla) de grandes plaines et de montagnes plus petites. C’est dans cette partie que vivent les Rifains, essentiellement autour d’Al Hoceima et Nador.

Cette région de 2 500 000 habitants dont les plus grandes villes sont Nador, Al Hoceima et Melilla est encore méconnue, elle a pourtant d’incroyable charmes, des lieux sauvages et inattendus entre montagnes, mer, parcs, source…

Le Parc National d’Al Hoceima abrite des milieux terrestres et marins de grandes valeurs biologique, écologique, paysagère et culturelle, avec plus de 500 espèces vertébrées, 165 espèces d’oiseaux, 86 espèces de poissons et plus de 250 espèces de plantes. Il est classé parmi les aires méditerranéennes protégées.

Les commentaires sont fermés.